Vous savez ce qu’est le drift ? Et bien moi j’en avais entendu parlé et j’ai découvert cette discipline l’année dernière. Oui, je peux l’avouer, j’ai mis un an à trié et post-traiter cette série photo… Mieux vaut tard que jamais non ? 🙂

Cette série photo a été réalisé pour les besoins de mon livre sur la photo de sport : Les secrets de la photo de sport aux éditions Eyrolles. J’avais besoin de visuels récents pour les sports mécaniques, c’est pourquoi j’ai choisis le drift et le motocross.

Quand je suis arrivé sur place pour suivre cette compétition relevée sur le célèbre circuit de Nogaro, autant vous dire que j’avais l’impression de débarquer sur une autre planète. Je m’adapte très facilement aux sports que je ne connais pas, mais là il y avait vraiment un monde avec tout ce que j’avais connu jusque-là… Je n’avais pas les codes du tout pour tout décrypter et ce qui passionnait tout le monde sur place, je ne peux pas dire que j’ai kiffé grave. 🙂 🙂 🙂

Le côté pollution et bruit des sports mécaniques, je ne peux pas dire que ça me fait vibrer. Mais là, avec le drift, c’était plus que je n’en voulais. 🙂

On se prend des morceaux de pneu dans la tronche et les voitures créés des nuages de fumées énormes. Je me demande même s’il ne vaut pas mieux se choper le coronavirus que de respirer ça toute une saison. 🙂

Mais cette discipline reste spectaculaire et on peut y faire des photos assez inédites. Ce serait plus compliqué de donner autant d’intensité à une simple course sur circuit. Là, on a de la fumée, des bouts de pneu arrachés dans les airs, des gravillons et parfois des flammes sous les bas de caisse… C’est sportif pour les pilotes, mais aussi pour les photographes !!! Il y a des trucs qui volent dans tous les sens et quand une voiture accroche une bordure pleine de gravier et cailloux, autant vous dire qu’on se fait littéralement… mitrailler. Je me suis fait quelques peur pour cette première sur les championnats de France de drift… 🙂

Après, on va pas se mentir, j’aime bien cette adrénaline aussi. De savoir qu’il est plus compliqué qu’on ne le croit pour capter des moments particuliers, finalement j’aime bien ça. Et puis c’est toujours intéressant de s’ouvrir à d’autres disciplines et d’autres mondes, on a toujours quelque chose à en retirer. 😉

Et vous, ça vous plait le drift ??? 😉

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
La bBottine

Bonjour,
J’avais vaguement entendu parler du drift, j’avais vu une exhibition lors d’une course de côte, eh bien, cela ne me plait pas franchement.
Pourtant j’aime bien les rallyes, les courses de côte, les circuits à l’occasion… Là cela me semble quelque chose de gratuit et inutile, et surtout vite lassant.
Tes photos, quelques très beaux filés, c’est clair, beau travail. Pour le reste beaucoup de photos où la voiture semble à l’arrêt, faire une photo au 1/000 ou plus, facile, mais à mes yeux l’art et la dificulté du sport mécanique est de faire des photos nettes sans donner le sentiment que le véhicule est « figé ». Quand aux photos en contre jour ou à l’avant mal éclairé, désolé, pour moi aucun intérêt.
Bonne journée

Cecile

On ne peut pas dire que les sports mécaniques m’interprètent très loin de là d’ailleurs mais il faut reconnaître qu’en photo c’est assez sympa à regarder (surtout que sous ce format mes poumons restent préservés ).
Il y a de très beaux clichés qui me plaisent beaucoup la 2 est splendide avec le filé ainsi que la 21 le flou donne un superbe rendu et une belle ambiance.
En tout cas très beaux travail bravo à toi

Anne LANDOIS-FAVRET

Pas très fan des sports mécaniques, les photos que je préfère sont : 1, 4, 5, 6 et 10 !
Les effets de fumée sont très sympas et j’aime bien voir le grain du bitume, c’est une belle texture. 🙂

Sylvain

Je ne peux que me réjouir de voir du Sport Auto sur ton blog ! Dommage que tu n’aies pas plus apprécié l’expérience, néanmoins je trouve le parallèle avec la maladie plutôt exagéré … oui les voitures ça pollue c’est le mal etc… tu vaux mieux que cela 😉 Sans doute un coup de chaud, toi qui n’aimes pas le soleil visiblement tu as été servi !

Concernant les photos je me permets un avis tout à fait personnel :
– On reconnait bien ton style avec une recherche d’avant-plan pour « meubler » car globalement tu es assez loin des voitures. Un peu trop loin pour moi afin de vraiment mettre en évidence les actions que tu décris. Finalement, c’est le petit texte qui accompagne la galerie qui en parle le mieux.
– Les voitures sont parfois un peu trop centrées … si d’ordinaire on laisse de l’espace devant, là je trouve bien plus intéressant de capter le maximum de l’arrière de la voiture pour la fumée et les projections ! Typiquement la 17 et la 22
– Enfin les filés marchent mieux avec les voitures « qui te regardent » plutôt que de profil : c’est justement ces attitudes si particulières qui font le charme et l’intérêt d’un spectacle de Drift. Sur une course classique, ça aurait été différent.

J’ai 2 coups de cœur : la 8 pour le beau nuage de fumée bien dessiné et surtout la pancarte publicitaire qui situe l’action, Top ! La 21 pour l’angle de prise de vue, les risques associés et la faible vitesse qui permet un joli flou. La voiture décentrée sur la droite ça aurait été encore mieux mais déjà là on sent bien le sujet. La 11 mérite aussi une place sur le podium pour la belle attitude du duo. Médaille en chocolat pour la 23, super composition !

Et quelques petites photos d’ambiance (paddock, pilotes en préparation, public) ça ne te tentait pas? Ça peut apporter un peu de variété et de contexte vue que l’action ne se déroule que sur un paire de virage.

J’irai sans doute en 2020 du côté de Toulouse qui se déroule sur une route de montagne, en pleine nature, tu m’accompagnes ?! 😀

Sylvain

Grand débat que la pollution dans le sport … ça me touche parce que c’est juste un peu « facile ». Le foot pollue parce que ça fait déplacer des milliers de personnes à chaque match même si l’activité en elle-même est bio. Bref, en effet je suis peut être trop proche du sujet pour avoir le recul suffisant ! 🙂

Pour le reste, merci pour les précisions ! Je ne doute pas un instant que tes choix aient été réfléchis, c’était un point de vue perso. En 2020 c’est le 12/13 Septembre, je devrais y être le dimanche ! 😉